SASU ou EURL : comment bien démarrer son activité professionnelle ?

SASU ou EURL : comment bien démarrer son activité professionnelle ?

Non classé

Quand on a fait le choix de créer sa société tout seul, il faut choisir le bon statut entre SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) et EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée).

Ces deux régimes sont prévus, en effet, pour les entrepreneurs qui ne souhaitent pas avoir d’associés et qui désirent protéger leur patrimoine personnel. Beaucoup de nouveaux entrepreneurs choisissent le statut de l’auto-entreprise car il est facile et rapide à mettre en œuvre, mais ils n’ont pas conscience qu’il s’agit d’une entreprise individuelle impliquant la pleine responsabilité du chef d’entreprise et de ses biens personnels. Il vaut mieux se tourner vers une SASU ou EURL qui limite la responsabilité de l’entrepreneur à ses apports.

SASU et EURL : les points communs

Ces deux statuts ont de nombreux points communs : ils permettent à un entrepreneur de créer sa société tout seul, une EURL étant une SARL à un associé et la SASU étant une SAS à un seul associé également. Le capital de départ est libre avec un minimum de 1 euro ; il est tout de même plus rassurant pour les futurs partenaires de la jeune société, d’avoir un capital social plus conséquent au démarrage.Ces deux formes de société protègent l’entrepreneur en cas de défaillance de son entreprise car sa responsabilité est limitée à ses apports et ses biens personnels ne peuvent pas être engagés en cas de faillite. Il est très rassurant pour un chef d’entreprise de savoir que sa famille ne sera pas inquiétée en cas de difficultés de son établissement.L’impôt sur les sociétés a le même taux de 15% pour les 38120 premiers euros, puis de 28% pour les 500 000 euros suivants, pour arriver à 33,33% pour les sommes au-dessus.Enfin, les formalités de création pour une SASU ou une EURL sont quasiment identiques : dossier de création au centre de Formalités des Entreprise (CFE), publication au journal d’annonces légales (JAL), immatriculation au registre du commerce et délivrance du numéro Siret et de l’extrait KBis.

Les différences entre le type de rémunération et la couverture sociale

Pour choisir entre SASU et EURL, le type de rémunération que l’on souhaite est à déterminer avec attention et la couverture sociale que l’on souhaite avoir aussi, ainsi que son coût.
En effet, La SASU propose un régime général avec un statut de salarié et un taux de charges sociales de 70% du salaire sans minimum (pas de salaire=pas de cotisations) tandis que l’EURL propose une affiliation au RSI (Régime Social des Indépendants) avec un taux de cotisations de 45% avec une cotisation minimale de 1198 euros même s’il n’y a pas eu de salaire. Dans les deux cas, le chef d’entreprise ne pourra pas bénéficier de l’assurance chômage en cas de perte d’emploi.